Top
Top
Top
Top
Top
Historique & objectifs



 
   

La force dynamique des agriculteurs européens et de leurs coopératives

Le traité de Rome, signé le 25 mars 1957, contenait déjà les principales conditions-cadres à la base de la politique agricole commune (PAC).
En reconnaissance de l’importance du secteur agricole, la Commission européenne a rapidement manifesté le souhait d’une coopération étroite avec les représentants des organisations agricoles nationales et les a invités à participer à titre d’observateurs à la Conférence de Stresa en 1958.
En réponse à cela, la première organisation européenne représentative des agriculteurs, le COPA (Comité des organisations professionnelles agricoles), a été créée le 6 septembre 1958.
Peu de temps après, le 24 septembre 1959, les organisations coopératives nationales du secteur agricole ont créé leur organisation représentative à l’échelle européenne, à savoir le COGECA (Comité général de la coopération agricole de l’Union européenne), qui englobe également les coopératives de pêche.
Le Secrétariat du COGECA a fusionné avec celui du COPA le 1er décembre 1962.
A sa création, le COGECA était constitué de 6 membres. Depuis, il a connu six élargissements et regroupe à l’heure actuelle 35 membres effectifs et 4 membres affiliés de toute l’UE; la COGECA compte aussi 36 membres partenaires.
Accompagnant les élargissements récents de l’Union européenne, COPA et la COGECA continuent ensemble à renforcer leur position de groupe de pression le plus puissant de l’Europe agricole. Le COPA et la COGECA ont accueilli conjointement 38 organisations et coopératives agricoles nationales des nouveaux Etats membres.
Le nombre total des membres des deux organisations est donc passé à 76 organisations issues des Etats membres de l’UE.
La COGECA, rebaptisée “Confédération Générale des Coopératives Agricoles de l’Union européenne”, représente actuellement les intérêts spécifiques et généraux de quelque 40.000 coopératives agricoles, employant quelque 660.000 personnes et réalisant un chiffre d’affaires global annuel de plus de 300 milliards d’euros dans l’ensemble de l’Europe élargie. Depuis sa création, la COGECA est reconnue par les institutions européennes comme l’organe représentatif principal et de fait le porte-parole pour l’ensemble du secteur des coopératives agricoles et de pêche.
Les coopératives de pêche déploient des activités dans de nombreux domaines, comme l’avitaillement, la gestion et l’assurance de navires, le mareyage, ainsi que dans le secteur de la commercialisation et la transformation des poissons.
La coopération maritime en Europe inclut également les armateurs coopératifs dont l’objectif principal reste d’encourager et les jeunes à opter pour une profession dans le secteur de la pêche.


Les coopératives, entreprises communes des agriculteurs: un atout pour l’avenir

  • Les coopératives ont été créées au XIX siècle dans un contexte économique et social difficile en tant que forme d’organisation susceptible de pallier les déficiences structurelles des agriculteurs opérant comme petites entités indépendantes. Les coopératives existent aujourd’hui dans tous les Etats membres de l’UE ainsi que dans d’autres pays d’Europe.
  • Les coopératives sont à la fois des sociétés de personnes et des entreprises économiques.
  • Les coopératives sont le prolongement des exploitations des agriculteurs en leur permettant de gérer en commun leur approvisionnement, du matériel, des outils de collecte, de transformation et de valorisation de leur production.
  • L’activité des coopératives repose sur les principes de démocratie économique, de transparence et de solidarité entre elles, ainsi qu’à l’égard de leur communauté rurale locale.
  • Les coopératives agricoles jouent un rôle essentiel dans l’adaptation de la production de leurs membres aux exigences des consommateurs et pour améliorer leur efficacité économique et leur position sur le marché.
  • Les coopératives agricoles contribuent activement à garantir des produits de qualité respectueux de l’environnement et identifiables de la production jusqu’à la commercialisation.
  • Les coopératives agricoles sont des acteurs essentiels du développement rural. Ainsi elles assurent la viabilité économique dans les zones rurales, y compris les zones défavorisées, en créant et en exploitant les réseaux ruraux essentiels au niveau de l’information, économique et des services, épine dorsale du paysage social. Elles représentent dès lors une source importante d’emplois directs et indirects et de croisse économique, contribuant ainsi à la réalisation des objectifs de la stratégie de Lisbonne.
  • Les coopératives agricoles de l’UE représentent une composante socio-économique importante pour l’économie et la société:
     

                    ⇒     elles fournissent plus de 50 % des moyens de production agricole

                    ⇒     leur part dans la collecte, la transformation et la commercialisation de 
                            produits agricoles est supérieure à 60 %

 
Développement des organisations coopératives européennes en agriculture
Les objectifs essentiels de la COGECA’ sont de:
  • représenter les intérêts généraux et spécifiques des coopératives agricoles, forestières, de pêche et agroalimentaires européennes et de contribuer au développement des coopératives en général l;
  • influencer mes décisions politiques concernant les activités des coopératives agricoles en faisant du travail de lobbying auprès de institutions publiques de l’Union européenne et des organisations européennes et internationales;
  • promouvoir le rôle des coopératives agricoles, forestières, de pêche et agroalimentaires;
  • offrir une plateforme de discussion sur les thèmes politiques, de la valeur ajoutée des produits agricoles, des affaires et d’échanges entre ses membres des organisations et des coopératives;
  • rechercher des solutions aux questions importantes d’intérêt commun et les promouvoir;
  • faciliter et coordonner les liens entre ses membres et entre les bureaux nationaux de ses membres à Bruxelles et offrir des services pour la mise en réseau des coopératives;
  • promouvoir la discussion et les échanges avec le Comité des Organisations Professionnelles Agricoles de l’Union européenne (COPA) en particulier, ainsi qu’avec d’autres organisations représentatives à l’échelle européenne et internationale;
  • effectuer des études juridiques, économiques, financières, sociales ou autres revêtant un intérêt pour les coopératives agricoles, forestières, de pêche agroalimentaires.
 
La COGECA en tant que lobby et plateforme pour les relations inter coopératives
La COGECA participe à la conception et le développement ultérieur de toutes les politiques communautaires qui créent des conditions cadres importantes pour les entreprises coopératives.
La COGECA encourage la coopération entre les entreprises coopératives à l’échelle européenne.
 
Processus décisionnel de la COGECA
 
Praesidium
Le Praesidium se compose de représentants des membres effectifs de la COGECA et est l’organe suprême de décision. Il examine et tranche toutes les questions rentrant dans le cadre des objectifs de la COGECA. Les positions du Praesidium sont prises en commun avec le COPA chaque fois qu’elles concernent l’ensemble du secteur agricole.
 
Présidence
Le Praesidium élit en son sein un président et quatre vice-présidents pour une durée de trois ans. La présidence de la COGECA forme avec celle du COPA un Comité de coordination qui recherche la convergence des travaux et prises de position de la COGECA et du COPA.
 
Comité de coordination coopérative
Le Comité de coordination coopérative a pour tâche de préparer les travaux du Praesidium de la COGECA. Son rôle consiste aussi à échanger des informations, à coordonner les actions et à assurer le suivi des décisions prises par le Praesidium. Il coordonne également les travaux des groupes de travail communs du COPA et de la COGECA, en collaboration avec le COPA.
 
Groupes de travail
La COGECA compte quelque 50 groupes de travail s’occupant soit de secteurs de production spécifiques, soit de questions générales/horizontales. La plupart de ces groupes de travail sont constitués en commun avec le COPA, mais la COGECA et le COPA ont également chacun des groupes de travail spécifiques.
 
Congrès bisannuel
L’objectif du Congrès bisannuel, qui se compose de représentants désignés par les membres effectifs, les membres affiliés et les membres associés ainsi que par les organisations partenaires, est d’informer les participants et d’échanger des idées sur des domaines politiques importants. Il peut également formuler des propositions concernant la politique générale de la COGECA.
 
Secrétariat
Depuis 1962, la COGECA et le COPA gèrent en commun leur secrétariat. Celui-ci assure le fonctionnement harmonieux et efficace des deux organisations ainsi que la mise en œuvre des décisions prises par les Praesidia de la COGECA et du COPA.
Le Secrétariat emploie près de 50 personnes de nationalité différente. Il fournit constamment à ses organisations membres nationales et aux coopératives européennes des analyses, des communications et des expertises. Pour ce faire, il prépare chaque année des centaines de réunions de ses différents groupes de travail, des rapports, des documents de travail et de prise de position.
Afin de promouvoir les intérêts coopératifs en Europe, la COGECA est membre de Coopératives Europe, la région Europe de l’ACI (Alliance coopérative internationale).
    
Liens
Copa-Cogeca TV
Agri Info (espace réservé aux membres)